les professeurs
biographie

1. Professeurs de technique vocale lyrique/baroque
FOURNIER Sophie Île-de-France, Paris

Après une formation de comédienne, Sophie Fournier découvre le chant à 22 ans à la Fondation Royaumont avec Lorraine Nubar, Daniel Ferro, Richard Miller… Elle se forme ensuite avec Ruth Falcon et deux ans plus tard entre au CNSMDP dans la classe de Régine Crespin où elle obtient à 27 ans un premier prix d’opéra.  

Elle est aussitôt engagée par les plus grands théâtres (Paris, Montpellier, Lyon, Nice, Lausanne, Genève…) pour chanter des rôles de mezzo-soprano, (Annius, Cherubino, Sextus, Dorabella, Rosina, Metella, Concepción, Stephano sous la direction de chefs d’orchestre prestigieux tels que Paolo Arrivabeni, Christian Badea, Armin Jordan, Jean-Claude Malgoire, Jacques Mercier, Georges Prêtre. 

 

L’étendue de sa tessiture vocale et son tempérament scénique lui permettent d’aborder le répertoire de Soprano lyrique. Sophie Fournier se perfectionne alors auprès d’Isabel Garcisanz et sera finaliste du concours Pavarotti à Philadelphie en 1995. 

Elle enchaîne alors les prises de rôles : Fiordiligi, Donna Elvira, La Comtesse, Musetta, Antonia, Le Domino noir, Alice Ford, Mimi, Butterfly, Jenufa, « la voix humaine » … à l’opéra de Lyon, Montpellier, Nancy, Opéra-Comique, Rennes, Théâtre des Champs- Elysées , Toulouse, Tours, Turin ….sous la direction de Emmanuel Krivine, , Louis Langrée,  Jean-Claude Malgoire, Hervé Niquet,  Georges Prêtre, Michel Plasson, Jean-Yves Ossonce. 

En 2007, Sophie Fournier reviendra vers certains rôles de Mezzo-soprano et interprètera Carmen, Mère Marie, Mrs Sedley, Nicklausse, « L’amour sorcier », « La Mort de Cléopâtre » … 

Elle est Carmen pour la création de l’ouvrage à Singapour puis à Tours : « Parfaitement à l’aise vocalement dans cette tessiture Sophie Fournier nous séduit par sa liberté scénique, la qualité de sa diction, la franchise de ses aigus et son respect scrupuleux de la partition…Elle impose incontestablement une nouvelle lecture, personnelle et convaincante du rôle-titre… » (resmusica.com V. Deloge).

Elle enregistre le rôle de Fiordiligi de Mozart et le Carmen saeculare de Philidor et avec J.C Malgoire – La musique de Gabriel Thibaudeau pour le film de Julien Duvivier « Au Bonheur des dames », avec l’Octuor de France. 

Elle participe au film de Dominique Delouche « La voix retrouvée », ultime témoignage de Denise Duval créatrice de « La Voix Humaine » de Poulenc 

Ce DVD est récompensé par un « Diapason d’Or », un « Choc Classica » (2009) et un Orphée spécial décerné par l’académie du disque (2010). 

 

Sophie Fournier a chanté durant 27 ans sur les scènes nationales et internationales plus d’une quarantaine de rôles. Elle a également participé à des concerts de musique de chambre, des oratorios, des enregistrements, et donné de nombreux récitals.  

Passionnée par l’enseignement depuis toujours, elle s’y consacre entièrement depuis 2017.  Elle forme de jeunes chanteurs, les guide dans la préparation de concours, auditions. Elle accompagne également les professionnels en carrière.  

Sophie Fournier enseigne au CRD de Montreuil et de Romainville 

La connaissance, la technique, le travail, la recherche, sont indispensables et incontournables à ses yeux mais ne restent pas moins indissociables de cette citation de Mark Twain : « Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait. »