les professeurs
biographie

1. Professeurs de technique vocale lyrique/baroque
PONDJICLIS Sophie Occitanie

Mezzo-Soprano

Diplômée du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris à 22 ans Sophie PONDJICLIS obtient à l’unanimité le Premier Prix au Concours International de Chant de Treviso, puis débute en Suisse dans le rôle de Carmen, Ruggiero dans Alcina de Haendel et celui de Nicklausse des Contes d’Hoffmann. En outre, l’Italie lui permet d’aborder l’un de ses rôles préférés : Rosine (Le Barbier de Séville).

 

Elle se produit régulièrement sur les grandes scènes européennes, notamment à la Scala de Milan dans le la Haine dans Armide de Glück sous la direction de Riccardo Muti, Javotte dans Manon de Massenet sous la direction de Gary Bertini, à l’Opéra Garnier pour le Tricorne de Manuel de Falla, au Grand Théâtre de Genève pour Olga dans Eugène Onéguine, Le Martyre de Saint-Sébastien à Hambourg dirigé par Ingo Metzmacher, Noces de Stravinsky au Théâtre du Châtelet à Paris sous la direction de David Robertson à la tête de l’Ensemble Intercontemporain, rôle repris avec l’Orchestre Philharmonique de Radio France placé sous la direction de Marek Janowski et l’Accademia Italiana di Santa Cecilia de Rome, l’Enfant et les Sortilèges au Théâtre des Champs Elysées à Paris avec l’Orchestre National de France placé sous la direction de Charles Dutoit et au Teatro Comunale di Firenze sous la direction de Maestro Chung, Stephano dans Roméo et Juliette et Carmen (Mercedes) à l’Opéra de Zurich.

 

Au cours des dernières saisons, elle interprète, notamment, le rôle-titre de l’Enfant et les Sortilèges avec l’Orchestre Symphonique de Berlin (direction Serge Baudo), Isaura (Tancredi) à l’Opéra de Marseille, La Mort de Cléopâtre dans le cadre du Festival dei Due Mondi de Spoleto. Pour la firme « K617 », elle a enregistré le Stabat Mater de Théodore Gouvy, Marceline dans Les Noces de Figaro, sous la direction de René Jacobs, mise en scène de Jean Louis Martinoty, au Théâtre des Champs Elysées. Elle est sollicitée au festival de Montreux, au Concertgebouw d’Amsterdam et au Palau de la Musica de Valencia, elle interprète Le Martyre de Saint Sébastien et Amadigi à Naples, 3eme dame dans Die Zauberflöte au Teatro de la Maestranza de Séville, Olga dans Eugène Onéguine au Grand Théâtre de Genève etc.

 

Par la suite, on a pu l’applaudir dans Dorabella (Cosi fan Tutte) à l’Opéra de Tours, et dans Médée de Michèle Reverdy à l’Opéra de Lyon (création mondiale), Les Noces de Figaro et Verlaine Paul de Georges Bœuf à l’Opéra de Marseille, La Traviata et le Requiem de Mozart respectivement dans le cadre des Festivals d’Antibes et de Lacoste. Notons ensuite un retour au Théâtre des Champs Elysées et au Barbican Center pour une reprise des Noces de Figaro (rôle de Marcelina) mise en scène de Jean Louis Martinoty, au Grand Théâtre de Genève pour Otello ainsi qu’à Dublin dans La Mort de Cléopâtre. On la retrouve au Théâtre des Champs Elysées dans les Noces de Figaro, à Nantes dans le rôle de Carmen pour une série de concerts et aussi à Trieste dans le rôle de Dulcinée dans Don Quichotte. Elle reprend le rôle de Marceline dans Le Nozze di Figaro en Italie aux côtés d’Amarilli Nizza, Opéra de Nice, La servante dans Maria Golovin de Menotti à l’Opéra de Marseille, Maddalena dans Rigoletto à Rouen,  Sélysette dans Arianne et Barbe-Bleue de Dukas à Turin, la Gazza Ladra à l’Opéra de Massy 

 

Plus récemment, elle a chanté le rôle-titre de Carmen à Skopje et au Japon sous la direction de Yutaka Sado, Elias de Mendelssohn au Théâtre des Champs Elysées sous la direction de Kurt Masur à la tête de l’Orchestre National de France, récital à l’Opéra-Comique, l’aubergiste dans le Château des Carpathes de Philippe Hersant à l’Opéra de Rennes et Salle Pleyel à Paris, le Stabat Mater de Dvorak à l’Opéra de Tours, l’Amor Brujo de Falla au Théâtre des Champs Elysées, Annina dans le Chevalier à la Rose à l’Opéra de Marseille, Carmen au festival de Bastia, Siegrune dans La Walkyrie à Rennes, Berta dans Barbier de Séville au Théâtre des Champs Elysées, Flora dans La Traviata à Rennes, et Marseille, Marthe dans Faust à Toulon, Théodolinde dans « La Chartreuse de Parme » d’Henry Sauguet à Marseille, Marceline dans « Les Noces de Figaro » à Bordeaux, Cléone dans Pénélope de Fauré au Théâtre des Champs-Elysées, Thisbé dans Cenerentola à Strasbourg, Emilia dans Otello aux Chorégies d’Orange, Ernestina dans L’occasione fa il ladro au Théâtre des Champs Elysées, La mère, la tasse chinoise et la libellule dans l’Enfant et les sortilèges avec le Swedish Radio Symphonia Orchestra conductde by Esa-Pekka Salonen, Macbeth et lady Kennedy dans Maria Stuarda au TCE.

 

Pour le 60ème anniversaire de la libération du camp de concentration de Ravensbrück, le théâtre du Châtelet lui confie le rôle de Havas dans : « Le Verfügbar aux Enfers » de Germaine Tillon.

 

Ses projets récents et futurs :

Princesse de Bouillon dans Adrienne Lecouvreur à Saint Etienne, Amadigi d’Haendel à Massy, Compiègne, Athénée Paris, Filipievna dans Eugene Oneguine à Toulon, Massy, Toulouse, Marie dans l’Enfance du Christ, Ragonde dans Comte Ory (Zurich), Reine Gertrude dans Hamlet à Hong Kong, Madame de Croissy dans Dialogues des carmélites (Bruxelles, Hambourg), On purge Bébé (Bruxelles,Lyon, Châtelet), L’Opinion Publique dans Orphée aux enfers ( Lausanne).

 

Sophie Pondjiclis est Chevalier dans  l’Ordre des Arts et Lettres.