les professeurs
biographie

1. Professeurs de technique vocale lyrique/baroque
TÉZIER Ludovic Île-de-France

Baryton

Le baryton Ludovic Tézier est né le 10 septembre 1968 à Marseille dans une famille mélomane. Il se prend très tôt d’une passion pour l’opéra et pour Wagner en particulier. Souhaitant devenir ténor, il prend des cours avec Claudine Duprat, qui le replace sur une tessiture de baryton. Il intègre ensuite le Centre national des Artistes Lyriques puis l’École d’Art lyrique de l’Opéra de Paris aux côtés de Michel Sénéchal. Il débute sa carrière en 1992 sur la scène du Grand Théâtre de Genève où il interprète Pompeo dans Benvenuto Cellini de Berlioz.

En 1999, La Bohème lui ouvre les portes de l’Opéra de Paris et il reste ensuite à la capitale pour incarner Apollon et un Hérault dans Alceste de Gluck au Théâtre du Châtelet.
Ludovic Tézier est de retour au Capitole en 2000 pour s’illustrer dans le rôle-titre d’Hamlet de Thomas ainsi que dans le rôle de Wolfram dans Tannhäuser de Wagner. Il revient ensuite au répertoire italien en interprétant les rôles de Germont dans La Traviata de Verdi et d’Alphonse XI dans La Favorite de Donizetti à Bordeaux , ainsi que celui d’Ashton dans Lucia di Lammermoor de Donizetti également à Lyon en 2002. L’année suivante, il fait une incartade dans le répertoire russe en interprétant le rôle-titre d’Eugène Onéguine de Tchaïkovski à Toulouse et Grigory Griaznoï dans La Fiancée du tsar de Rimski-Korsakov à Bordeaux et au Châtelet, où il prend aussi le rôle de Chorebe dans Les Troyens de Berlioz. Il se consacre en 2004 à l’œuvre de Massenet et incarne Lescaut dans Manon à Genève avant de faire ses grands débuts à Covent Garden dans le rôle-titre de Werther en version baryton et reprend son rôle de Werther à La Monnaie. Il approfondit ensuite l’œuvre verdienne en prenant les rôles de Renato dans Un bal masqué à l’Opéra de Paris et de Ford dans Falstaff au Théâtre des Champs-Elysées en 2008.
Ludovic Tézier chante son premier Rigoletto aux 2 scènes de Besançon en 2011. Cette année-là est également très importante pour le baryton puisqu’il est invité pour la première fois sur la scène du Metropolitan de New York où il reprend son rôle d’Ashton dans Lucia di Lammermoor. Ainsi, il est Don Carlo dans Ernani à Monte-Carlo ainsi qu’Amonasro dans Aida à l’Académie Sainte-Cécile de Rome et Macbeth à l’Opéra d’Etat de Vienne en 2015. Il participe cette année-là au Festival de Baden-Baden où il incarne Mephisto dans La Damnation de Faust de Berlioz. À Salzbourg, il est Don Fernando dans Fidelio de Beethoven. Il voyage en Espagne pour interpréter en 2016 Riccardo dans Les Puritains de Bellini au Teatro Real. Le TCE et l’Opéra de Monte-Carlo le reçoivent l’année suivante pour sa prise du rôle-titre de Simon Boccanegrade Verdi en version concert.

La saison 2017/2018 de Ludovic Tézier débutera au mois d’octobre dans le rôle de Posa dans Don Carlos à l’Opéra de Paris, aux côtés de Kaufmann, Yoncheva, Garanca et Abdrazakov. Il chantera ensuite Donizetti puisque l’Opéra de Munich l’accueillera en décembre en tant qu’Enrico dans Lucia di Lammermoor. En janvier, il incarnera le rôle-titre de Don Giovanni à l’Opéra de Vienne, puis il retournera à Munich en Alphonse XI dans La Favorite en février. Il reprendra le rôle de Scarpia (Tosca) en mars au Festival de Salzbourg ainsi qu’en avril à l’Opéra de Dresde. Sa ville natale de Marseille le retrouvera en Don Carlo dans Ernani en juin. Enfin, il créera le rôle de Fernando dans L’Ange de Nisida de Donizetti au ROH en juillet.